[Traduction] Gamoneda 2 ♦ Miscellanées

Temes mis manos

Pero a veces sonries y te extravias en ti misma

Y, sin saberlo, extiendes luz en torno a ti

Y yo adelanto mis manos y no llego a tocarte ;

Unicamente

Acaricio tu luz.

Kay Nielsen, East of the Sun and West of the Moon: Old Tales from the North. New York: G.H. Doran, 1922.
Kay Nielsen, East of the Sun and West of the Moon: Old Tales from the North. New York: G.H. Doran, 1922.

 Tu crains mes mains

Mais parfois tu souris et te perds en toi-même

Et sans le savoir, tu étends la lumière qui t’entoure

Et moi j’avance mes mains et je n’arrive pas à te toucher ;

Juste

À caresser ta lumière.

Antonio Gamoneda, Cecilia, trad. Jacques Ancet, Lettres vives, 2006

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s