Blast, révolution sensible

blast

  • Typologie : création engagée anarchiste et queer
  • Localisation : Toulouse
  • Année de création : 2019
  • Diffusion : Hobo

Pourquoi éditer ?

Réponse de Karima et Solen.

« Nous défendons une littérature d’essai et de création politique, une littérature qui pense l’articulation des oppressions et des luttes et qui ouvre des perspectives depuis le champ des résistances antiracistes, féministes, queers, anarchistes.

Nous sommes d’abord des lectrices engagées et concernées par ces enjeux et nous sommes attachées à proposer une littérature située, consciente de l’endroit depuis lequel elle parle, mais toujours libre et autonome. Nous avons donc une attention particulière aux livres écrits par les personnes minorisées, dont l’accès à l’édition est souvent complexe, ainsi qu’aux thèmes et à l’entremêlement des questions politiques et de l’écriture. Nous souhaitons en effet défendre une esthétique qui mêle le choix de la langue et l’engagement, sans jamais que l’un ne soit fait au détriment de l’autre.

un livre ne naît jamais seul

Par ailleurs, nous nous positionnons dans une dynamique de solidarité avec les différents acteurs et actrices du monde du livre. Avec les auteurs et autrices tout d’abord, dont nous essayons de revaloriser les droits en commençant à 13 %, et à qui nous proposons un travail d’accompagnement, mais aussi par l’intermédiaire d’une diffusion militante au sein des librairies indépendantes (nous ne vendons d’ailleurs pas nos livres sur Amazon). Un livre ne naît jamais seul.

Nous sommes profondément attachées à la littérature, à son pouvoir d’évocation et de bouleversement, à ce qu’elle ouvre et à la façon dont elle peut le faire, parfois plus intime, plus profonde et plus absolue qu’un essai. L’édition, pour nous, c’est défendre le pouvoir révolutionnaire de la littérature.

Aller la rivière, Luz Volckmann

Aller la rivière, notre dernière parution, est un recueil poétique écrit par Luz Volckmann. Second titre de l’autrice après Les Chants du placard, Aller la rivière donne à entendre un nouveau moment de combat : plutôt qu’être au creux de la vague, celle-ci vient maintenant s’écraser sur le silence.

un appel politique par le sensible

Organique et viscéral comme le premier, ce second ouvrage explore en revanche une écriture frontale et plurielle dans ses sujets comme dans sa forme. Luz Volckmann rappelle ici une évidence qui semble parfois être oubliée : rien ne peut justifier la violence qui oblige certain·es à la discrétion, au silence, à l’humiliation et à la disparition.

En sous-titre, c’est de la haine dont on témoigne – celle de soi, celle des autres. Mais ce livre n’est pas un constat : c’est un appel politique par le sensible qui rend intelligibles et surtout insupportables ces haines. Par le vers ou la prose, c’est la lutte et la fierté qui se donnent à entendre.

Aller la rivière, Luz Volckmann, éditions blast
Aller la rivière, Luz Volckmann, éditions blast